DÉCOUVREZ LE FABULEUX SOLEIL DE NOS CIEUX

DÉCOUVREZ LE FABULEUX SOLEIL DE NOS CIEUX

Lever de soleil dans un ciel serein rougeoyant, avec les crêtes des montagnes comme horizon.

Article SEPT

Lever de soleil dans un ciel serein rougeoyant, avec les crêtes des montagnes comme horizon.
Figure 1: Le soleil, la sphère de feu.

Un matin singulier, résolument innovant et mystique.

Allégorie d’une aube nouvelle.

Sous la forme d’une poésie universelle et perpétuelle, où les mots en gras ont une signification géométrique en rapport intime avec notre lithosphère terrienne, cette poésie décrit les étapes successives d’un lever de soleil permanent, sous le charme mystique et secret qui émane de sa lumière.

Sur fond de ciel noir, les premières lueurs de l'aube apparaissent à l'horizon.
Figure 2 : Premières lueurs d’un nouveau matin.

Bien avant l’apparition du soleil dans le ciel du matin,

la nuit enveloppe encore vos rêves.

Silencieusement, l’astre du jour s’approche furtivement de la ligne d’horizon.

Un filet de couleur jaune clair cisèle très précisément les réminiscences de la nuit

suspendue encore sur les flancs des collines noires.

DÉROULEMENT PAR PHASE D’UN LEVER DE SOLEIL

Ce n’est pas commun de décrire un lever de soleil par phase.

Une première mondiale, inédite.

L’approche poétique mêlée de termes appartenant à la géométrie

ont ici toute leur importance.

Bandez votre arc et visez les étoiles.

Œil humain qui regarde la Terre depuis l'espace noir.
Figure 3 : Observez la poésie mystique d’un lever de soleil.

LES SIX PHASES DU LEVER DU SOLEIL

La première phase est annonciatrice de la future émergence de l’étoile géante.

Amassez métaphoriquement les flèches que le ciel vous offre gracieusement.

Du point, (•) (deuxième phase) la forme initiale de la première dimension, symbolisé par la fulgurance de l’éclair primordial de l’aube illuminant la Terre, c’est-à-dire le point lumineux de la première étincelle de lumière solaire, introduit le top départ d’une temporalité qui ne durera que deux ou trois minutes.

Au flash lumineux du premier rayon s’ajouteront les milliards autres rayons, constituant ainsi la ligne droite la plus rapide de tous l’Univers.

La ligne droite flamboyante d’invisibilité n’est révélée que par un objet céleste, en l’occurrence cette Terre, créée pour lui faire obstacle.

La deuxième dimension (2D), matérialisée par l’avènement de l’astre solaire déployant ses gerbes rayonnantes de puissance, la ligne caractérisée par les flèches de lumière, invite l’arc à se dévoiler lentement au regard (troisième phase).

De ses rayons linéaires, longs approximativement d’environ cent cinquante millions de kilomètres, leurs photons auront donc voyagé en ligne droite durant plus de huit minutes dans le vide spatial, pour finalement atteindre irrémédiablement la surface terrestre sur laquelle nous nous tenons.

Afin de ressentir pleinement la magie de cet instant illuminant, votre mental devrait être dans un état méditatif, complètement absorbé dans le continuum du présent.

Muni d’un arc et de flèches fulgurantes,

nous viserons le centre de la cible : le Soleil.

Team L E M & Cie

Lorsque ˝sur nos monts, quand le Soleil annonce un brillant réveil, et prédit d’un plus beau jour, le retour˝ de la troisième dimension (3D), matérialisée par le volume du Soleil en devenir, alors il divulguera le secret imparfaitement dissimulé à l’intérieur de sa sphère.

La conséquence du passage horizontal du diamètre du demi-cercle de feu dans le ciel, est solennel.

Il est d’une importance fondamentale.

Durant l’apparition de l’arc de lumière jusqu’au passage du diamètre, le ciel s’ouvre !

Mais à peine le diamètre a-t-il affleuré l’horizon, le ciel se referme.

Cette quatrième phasele passage du diamètre – suggère secrètement un aspect résolument ignoré de tous.

L’instant intégralement spirituel et mystérieux est crucial afin de saisir la portée inestimable du symbole qu’il personnifie : l’introduction de la cinquième phase par la venue du cercle dans le ciel – le disque solaire des Anciens Mondes – apporte à nos yeux la lumière que nous ne saisissons pas encore, intellectuellement parlant, alors que cette même lumière s’imprime sur la rétine de nos yeux.

En vérité, nous le savons tous, le disque ou le cercle, provient de la méconnaissance de la réalité, car c’est une sphère.

Ce n’est pas en deux dimensions qu’il faut percevoir et appréhender l’apparence de cette réalité, mais en trois dimensions (en 3D).

La métanoïa du cercle en une sphère radieuse (le Soleil), qui vitalise toute vie sur Terre, doit nécessairement être divulguée aux hommes vivant sur la totalité de la surface terrestre…

LE MATIN UNIVERSEL ET PERPÉTUEL

La création du site a pour noble mission de partager avec vous la révélation concernant LES SPHÈRES, et particulièrement celle du SOLEIL.

Trois minutes se sont écoulées depuis l’apparition du soleil.

La sixième phase concrétise le détachement de la sphère de la ligne d’horizon.

L’envol de l’étoile vers les hauteurs du ciel, cette sphère a une qualité incroyable.

Mais pourquoi diable personne ne pense à cette extraordinaire propriété de cette sphère, si unique à nos yeux.

Symboliquement parlant, le ciel s’ouvre jusqu’à la longueur du diamètre.

(pour rappel : le passage horizontal du diamètre du demi-cercle du Soleil,)

Le ciel « s’ouvre » jusqu’au passage du diamètre du Soleil.

Lors du passage du diamètre sur l’horizon, il convient de comprendre que ce diamètre est également un cercle entier.
Un premier cercle de 360 degrés alors que le Soleil lui-même n’est qu’à moitié levé.

Team l e m & Cie

Ensuite, le ciel « se referme » laissant s’échapper le Soleil de l’horizon.

Cette approche n’est pas scientifique, mais poétique.

C’est pour cela que personne ne peut saisir actuellement l’affirmation selon laquelle nul ne peut comprendre pourquoi cette sphère annonce l’ouverture des Portes du Paradis.

En guise de conclusion, nous étudierons les aspects mystiques de la sphère solaire prônant sa vérité occultée pendant des siècles.

Lorsque la sphère s’élance vers le zénith, elle trouble la réalité.

D’abord par la position qu’elle occupe dans le ciel.

La sphère n’est absolument pas située à l’endroit où nous la voyons.

La relative position de l’astre n’est qu’une illusion.

La sphère entière de lumière parcoure l’espace en huit minutes avant qu’elle ne se dévoile au regard.

Et lorsque finalement nous l’apercevons entière, la sphère solaire a huit minutes d’avance dans sa trajectoire.

Le temps dans l’espace nous joue des tours de magie.

La relativité est invisible sous le soleil inexactement vu.

Combien de son diamètre sont-ils en avance sur sa position réelle dans l’espace ?

Et ensuite la condescendance universelle de l’ignorance ensorcelle les esprits afin qu’ils – les esprits – ne trouvent pas la vérité de la lumière qui tente d’éclaircir l’humanité tout en les aveuglant.

PREMIÈRE PHASE : LA FLÈCHE.

Flèches de lumière de l'aube au-delà des sommets montagneux.
Figure 4 : Première phase d’un lever de soleil. La Flèche.

La flèche de lumière apparaît à l’horizon.

Elle annonce l’arrivée du rayon dans le ciel.

Chacun peut comprendre ceci.

À l’aube, alors que le ciel rougeoie, des flèches de lumière s’élancent

au-delà de l’horizon en feu.

Un coq chante et des oiseaux balbutient des gazouillis.

DEUXIÈME PHASE : LE RAYON.

Première étincelle de lumière provenant du Soleil. La Nature enchantée s'émerveille du renouveau.
Figure 5 : Deuxième phase d’un lever de soleil : le rayon. (Ukraine).

Le rayon de lumière apparaît à l’horizon.

Il annonce l’arrivée de l’arc dans le ciel.

Chacun peut comprendre ceci.

À cet instant très précisément, dès l’apparition du premier rayon de soleil, la lumière bénéficie d’une qualité toute particulière :

elle est pure, sans l’ombre d’un doute.

Cette lumière primordiale distille le ravissement du paradis retrouvé.

Une atmosphère toute singulière, remarquable même, caractérisée par la propriété suprême et divine de cette lumière recélant en son sein la délectation de la résurgence originelle, similaire à celle du premier matin du monde.

Au cœur de ce bref instant égrainé de secondes inouïes, cette durée auréolée d’un flux de particules enchanteresses vous téléporte instantanément à la Genèse du premier jour.

Fiat Lux !

TROISIÈME PHASE : L’ARC.

Un arc de lumière solaire apparaît au-dessus de l'horizon. Naissance d'un nouveau matin radieux.
Figure 6 : Troisième phase d’un lever de soleil : l’arc.

L’arc de lumière apparaît à l’horizon.

Il annonce l’arrivée du diamètre dans le ciel.

Chacun peut comprendre ceci.

Cette lumière primordiale du paradis retrouvé durant cette troisième phase, ne dure que quelques 100 secondes environ.

L’atmosphère surnaturelle remarquable, caractérisée par l’acuité visuelle inestimable donne une précision prodigieuse au paysage et à tous les objets existants durant ce bref instant paradisiaque.

Méditez donc visuellement sur la frange ténue, entre l’ombre et la splendeur de la lumière ; c’est féérique, quasi surnaturel.

L’infime distance qui délimite l’espace entre l’ombre et la lumière, durant la minute

qui suit le premier rayon, est étrange, comme irréelle.

Durant ces secondes féériques, méditez donc sur votre ombre afin d’expérimenter

une étonnante révélation !

EXPÉRIMENTATION MÉTAPHYSIQUE

Tournez vous, le dos face au soleil.

Voyez comme l’ombre de votre silhouette se découpe sur un mur blanc et lisse.

Immobile, votre silhouette d’ombre tranche distinctement de la lumière.

La netteté est franchement parfaite.

D’une absolue précision, la frange ténue entre l’ombre et la lumière est comparable à une courbe taillée au scalpel. Nette.

Baignant dans cette clarté paradisiaque, qui ne dure qu’une minute et demie environ, la lumière distille dans vos yeux la réminiscence de votre création.

Quelqu’un a-t-il remarqué la fantasmagorie de cet instant surnaturel ?

Bandeau LUS
LIGHTUPSPHERE.CH

Scrutez mon dessin de manière à intérioriser mon propos.

Dessin à l'encre de Chine. Signé : LEM. Un chalet à la lisière de la forêt au lever du soleil. Un homme assis sur une grosse pierre observe son ombre projetée sur le mur blanc du chalet.
Figure 7 : Face à un mur blanc…

Puis lors du « passage » du diamètre du soleil sur l’horizon, une troublante altération se produit.

QUATRIÈME PHASE : LE DIAMÈTRE.

Demi soleil sur la ligne plate de l'horizon formé par l'océan.
Figure 8 : Quatrième phase d’un lever de soleil : le diamètre.

Le diamètre de lumière apparaît à l’horizon.

Il annonce l’arrivée du cercle dans le ciel.

Chacun peut comprendre ceci.

Lors du « passage » du diamètre du soleil, une troublante altération se produit.

Mais c’est aussi à cet instant précis qu’une chose extraordinaire se crée.

Lors de votre méditation face au mur, scrutant consciencieusement votre ombre, alors que le diamètre du soleil franchit l’horizon, la frange entre l’ombre et la lumière, au départ si parfaitement nette, soudainement se trouble.

Oui, soudainement elle se trouble !

LA FRANGE ENTRE L’OMBRE ET
LA LUMIÈRE S’ÉPAISSIT.

De foncièrement nette, elle devient trouble et grossière.

Exactement comme si nous étions chassés du paradis et qu’une ombre luciférienne s’immisçait dans la lumière, rompant d’un sale coup le charme du jardin fleuri.

La nature de la lumière du soleil, lors du passage sur l’horizon de son diamètre, trouble subrepticement notre vue.

Pour s’en convaincre, il faut réunir les conditions indispensables à son expérience :

  • Une météo radieuse, sans aucun nuage.
  • Le soleil devrait surgir derrière la ligne de crête.
  • Une ligne d’horizon matérialisée par une chaîne de montagne.
  • Une distance d’environ 10-12 kilomètres entre la crête et le mur blanc.

Ces conditions furent réunies un matin de janvier, par temps froid.

Une agglomération touristique, proche de Locarno, (en suisse italienne, au Tessin) réunissait toutes les conditions pour l’observation de cette troublante constatation.

Avec un nom prédestiné pour cette expérience, ce village, dont le blason sur lequel figure un mulet d’argent sur fond azur, soutenu par cinq monts verdoyants, et accompagné de trois étoiles d’or, est de ce fait, brillantissime :

BRIONE SOPRA MINUSIO

Blason du village Brione sopra Minusio.
Figure 9 : Blason de Brione sopra Minusio (Ticino)
Le village de Brione sopra Minusio, au Tessin.
Figure 10 : Le village de Brione sopra Minusio, au Tessin.
Village au-dessus de Brione sopra Minusio, Ticino. Monte Lema en trame de fond, et deux maisons entourée des vignobles tessinois
Figure 11 : Vue panoramique près de Brione sopra Minusio
Logo LEM
Logo L E M

La troublante frange qui délimite l’ombre de la lumière lors du passage du diamètre du Soleil, non seulement perturbe la netteté de l’ombre des silhouettes projetée contre le mur blanc, mais cette frange nous expulse hors du jardin paisible.

Une ombre s’immisce dans l’ombre de la frange.

Une ombre de la plus puissante des entités malignes.

Au passage du diamètre du Soleil, un fait inconnu d’entre nous tous, un cercle entier de 360 degrés nait avec l’apparition du demi soleil.

Un premier cercle d’une pureté inégalable franchit l’horizon.

À l’image d’une orange coupée en deux, le diamètre de la sphère correspond également à un cercle entier, selon comment notre regard se pose sur cette moitié d’orange.

Le cercle ainsi découvert au passage du diamètre du Soleil signifie que nous ne voyons qu’avec un seul œil.

Pour la précision, ce cercle est le diamètre du Soleil comme coupé en deux.

La ligne du diamètre qui passe l’horizon EST le cercle vu de profil.

Coupez une orange par la moitié et la ligne de coupe est le diamètre, mais également le cercle que vous voyez en entier dans l’arrangement en étoile des quartiers juteux.

Mais sans profondeur, sans relief, tel l’innocent ingénu, incontaminé par la dualité.

Lucifer étant encore rampant, tel un serpent dans le premier jardin du monde.

L’ingénuité primordiale encore à l’œuvre, au regard pur, alors que la lumière du Soleil diffuse sur le monde la netteté de la simplicité originelle, comme promise à l’aube des premiers jours, cette candeur très soudainement d’évapore tandis que le deuxième cercle du Soleil va bientôt naître.

CINQUIÈME PHASE : LE CERLE

Lumière du matin sur la mer.
Figure 12 : Cinquième phase d’un lever de soleil : le cercle.

Le cercle de lumière apparaît dans le ciel.

Il annonce l’arrivée de la sphère en ciel.

Chacun peut comprendre ceci.

Aujourd’hui encore, d’innombrables personnes voient le Soleil tel qu’il était perçu par Akhénaton, le père de Toutankhamon, il y a environ 3372 ans !

C’est-à-dire qu’ils le décrivent comme un disque dans le ciel du jour.

Amenhotep IV, Pharaon du Nouvel Empire, qui s’autoproclamera Akhénaton, le « fils du Dieu Aton », ou « Splendeur d’Aton », introduisit la première religion monothéiste d’Égypte.

Avec le culte rendu au Disque Solaire « Aton », l’astre dont les rayons s’échappent de ces deux mains qui caressent, protègent et bénissent, Akhénaton fait du Disque Solaire un Dieu Unique et Universel.

Donnons lui la parole :

« Car ce Dieu s’appelle Aton,

Le Soleil qui nous fait vivre,

Nous et tous ce qui existe.

Le vrai Dieu n’a pas de forme et ne se manifeste

Que dans le Disque Solaire entouré de ses rayons »

 Source : Marcel Homet, dans « À la poursuite des dieux solaires »
« On the trail of the Sun Gods »
Paru aux Éditions Denoël, Paris. 1965. Frontière de l’inconnu.
Akhénaton et le Disque Solaire.
Figure 13 : Akhénaton et le Disque Solaire.

Difficile encore de nos jours de métamorphoser le disque plat (en 2D) et de l’introniser dans la troisième dimension.

Dès l’instant où il se métamorphose en 3D, il change de nom, mais pas d’apparence.

La sphère nouvelle s’apparente nettement au disque, dans sa représentation graphique.

Et cela est un grand problème.

Il faut faire usage de l’abstraction par convention mentale.

Pour cette raison, la sphère n’a pas encore dit son dernier mot.

Car voyez vous, nous ne prenons absolument pas en considération …

la face cachée du soleil.

Elle brille, elle aussi !

SIXIÈME PHASE : LA SPHÈRE.

Salutation au soleil sur une plage, au lever du soleil. Une femme lève les mains jointes au ciel.
Figure 14 : Comprendrez vous la sphère en ciel ?
Salutation au soleil sur une plage, au lever du soleil.
Une femme lève les mains jointes au ciel.

La sphère entière apparaît dans le ciel.

Elle annonce l’arrivée du paradis.

NUL NE COMPREND CECI.

(Pour le moment)

Nous y voilà !

Tous ce que vous allez lire à partir de maintenant n’a jamais, mais bien jamais, été écrit, ni lu.

Cela concerne effectivement la sphère du Soleil.

Inspiré par les observations de la nature de – la Vesica Piscis dans le ciel à Mugena, et par l’apparition du Soleil à Brione sopra Minusio – ces constatations phénoménales nous régalent d’un cadeau incommensurable.

Pourquoi donc cette sphère solaire nous serait-elle incompréhensible ?

POURQUOI DONC CETTE SPHÈRE SOLAIRE NOUS SERAIT-ELLE INCOMPRÉHENSIBLE ?

Lever les yeux vers le ciel.

Il y a la Lune qui vous montre qu’une demi-face de sa surface, depuis longtemps.

Sur une sphère, il n’y a qu’une seule face.

Les hommes ne voient donc toujours que la moitié de la totalité de sa surface.

Par conséquent, ceux qui pensent que notre satellite a une face cachée se trompent.

Une sphère n’a qu’UNE SEULE face.

Avez-vous déjà entendu parler de la face cachée de la Terre ?

– NON.

Sœur Lune, comme saint François d’Assise aimait la nommer, devrait nous mettre sur la voie.

Elle nous dévoile un mystère qui devrait nous éclairer.

Premièrement, par l’apparente similitude avec la grandeur du Soleil, mais également par le fait qu’elle nous dissimule l’autre moitié de sa sphère.

Elle nous oblige, en quelque sorte, à nous poser cette question fondamentale :

Comment est l’hémisphère qui nous est invisible ?

Mais pas seulement.

Par moment elle est visible par quartier croissant ou décroissant.

Parfois elle n’est pas visible du tout.

Certaines nuits, elle brille comme un soleil froid. Pleine ?

Nos astronomes parlent alors de pleine lune.

Rien n’est plus faux.

Pleine voudrait donc dire que l’on a rempli son volume de lumière ?

La surface de l’hémisphère, objectivement parlant, est éclairée par le soleil.

Cette précision de langage est hyper importante pour ce qui va suivre.

Retenez donc ceci : Avec la Lune, nous ne percevons que la moitié de la vérité.

AVEC LA LUNE, NOUS NE PERCEVONS
QUE LA MOITIÉ DE LA VÉRITÉ !

La totalité de la sphère lunaire nous est dissimulée.

La Lune ne ment pas, comme certaines personnes l’affirment.

Au contraire, elle nous indique le chemin des étoiles.

Elle nous apprend à comprendre la réalité au-delà des apparences.

Car elle ne ment pas : sa situation dans l’espace est là où on la voit.

Sa lumière nous parvient avec une seconde de retard.

Quant au Soleil, oui, il nous ment.

Sa lumière, sa position dans le ciel nous parvient avec plus de huit minutes de retard.

Il n’est pas là où on le voit.

Un peu du voile des illusions se déchire.

Faisant partie intégrante de la Trinité Céleste, c’est la première des Trois Sphères qui interroge le poète, chercheur de lumière.

À suivre…

Bandeau LUS
LIGHTUPSPHERE.CH

Maintenant, si l’un ou l’une d’entre vous désire apporter son témoignage,

après avoir pris connaissance du contenu du site

Lightupsphere.ch

nous vous prions de bien vouloir nous le communiquer.

Nous le publierions aussitôt et, soyez-en sûr,

nous serons très heureux et honorés

de partager votre expérience.

TEAM L E M & Cie

Have a nice day.

: LE CIEL COMME VOUS NE L'AVEZ JAMAIS VU !
Infographie LEM

À suivre : ARTICLE HUIT

TERRE, SOLEIL ET LUNE

4 Responses

  1. Long et fastidieux de pondre cet article, car il m’a fallu trois mois pour le publier, je vous remercie pour la patience que vous me témoignez chaleureusement. Je vous souhaite un réel bonheur de me lire. Nulle part ailleurs vous ne trouverez un contenu aussi étonnant. Bonne découverte à tous.
    Team LEM & Cie.

  2. Can you be more specific about the content of your article? After reading it, I still have some doubts. Hope you can help me.

  3. Your point of view caught my eye and was very interesting. Thanks. I have a question for you.

  4. Your article helped me a lot, is there any more related content? Thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *